samedi 13 janvier 2018

Du peintre

"Faut-il peindre ce qu'il y a sur un visage ?
Ce qu'il y a dans un visage ?
Ou ce qui se cache derrière un visage ?"

Pablo Picasso 


Quoi qu'il en soit le peintre peint ce qu'il voit
Certains voient ce qu'il y a sur un visage
D'autres voient ce qu'il y a dans un visage
D'autres encore ce qui se cache derrière un visage.


Si le peintre voit les trois ?
Peu importe ce qu'il pense peindre, il y aura les trois dans sa peinture.





Picasso

8 commentaires:


  1. Et celui qui regarde que voit-il ?

    RépondreSupprimer
  2. Je vous dépose là les mots sublimes de Slavko Kopač peintre croate (aujourd'hui disparu) que j'aime beaucoup et qui peuvent répondre à vos mots ainsi qu'à ceux de votre commentatrice.

    « J’ai dit l’art est un jeu solitaire.
    C’est un jeu merveilleux, sincère et excitant.
    C’est un message à soi-même.
    Pur comme un cristal, parce que totalement vécu.
    Il est le temps que nous rêvons.
    Les images nourries par la solitude me sont rendues par le miroir qui les avait absorbées .
    C’est ainsi que commence le jeu.
    La feuille devient la mer, les mots, les lignes et les taches, et je regarde émerveillé la ville engloutie quand la vague rompt la surface de l’eau.
    Tout est comme poème, comme une musique, comme un tableau.
    Départ pour un voyage sans destination.
    Ce que je sème, ce que je façonne, c’est mon monde.
    Qu’il y entre celui à qui cela plaît.
    Il va continuer là où je me suis arrêté.
    Mon œuvre, comme toutes les œuvres, n’est jamais terminée.
    Elle sera terminée par celui qui la regarde.
    Puis un deuxième, un troisième, tous ceux qui vont venir après lui, continueront le même jeu ».

    Slavko Kopač

    RépondreSupprimer
  3. Tu me fais découvrir ce tableau... un grand merci, Miche.
    Le peintre peint comme il pense devoir le faire, en espérant que celui qui le verra éprouve l'émotion qu'il y met.
    Je crois que c'est le plus important.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne partage pas à partir des émotions... qui sont liées à la production hormonales.
      C'est l'intention, le tiers, qui partage au travers de... peintre, spectateur, la peinture, l’œuvre...
      Bisous Quichottine...

      Supprimer
    2. J'ai du mal à penser que ce que l'on ressent devant une œuvre est lié à nos hormones... Mais bon, si tu le dis. :)

      Passe une douce journée Miche.

      Supprimer
    3. Ah ça ! on n'aime pas à penser que nos émotions ne sont que productions ne nos hormones !
      Mais je disais bien que le "partage" ne se fait pas à partir de nos émotions...
      :)))
      La journée est bien entamée, et calme aujourd'hui, merci.
      Mes amicales pensées, soigne-toi bien.

      Supprimer

Merci de vos commentaires